Le premier Ministre Daniel Kablan Duncan Lance Les Travaux De L’axe Abengourou-Agnibilekrou

0
31

Les populations de tout l’Est ivoirien, notamment celles d’Abengourou, Agnibilekrou, Bondoukou et Bouna poussent un ouf de soulagement : le tronçon « enfer-cauchemar » Abengourou-Agnibilékrou va, enfin, être refait ! C’est le premier ministre Daniel Kablan Duncan qui va, ce dimanche 15 décembre à 8 heure, lancer depuis la capitale du Djuablin le démarrage des travaux. Quelle joie, quel bonheur et quel soulagement pour les utilisateurs de cette voie internationale qui rendait malade et fou plus d’un passager qui s’y hasardait…Les amortisseurs et autres échappements des véhicules y avaient une durée de vie limitée !
Vraiment les chantiers sont ouverts et un jour nouveau se lève pour les habitants de l’Indénié, du Djuablin et du Gontougo !
Pilotée par le Ministère des Infrastructures Economiques, la réhabilitation de cette route revêtue, couvre une distance de 87 km, entre le pont de la Comoé et la ville d’Agnibilékrou en passant par celle d’Abengourou.

Selon les responsables de ce projet dit renforcement de la route COMOE-ABENGOUROU-AGNIBILEKRO, c’est un maillon, d’une part de l’axe Abidjan (Côte d’Ivoire)-Koumassi (Ghana) et d’autre part de la route communautaire classée CU22 du réseau routier de l’UEMOA (entre Abidjan en Côte d’Ivoire et Pâ au Burkina Faso). Sa Réhabilitation favorise le développement des échanges entre ces trois pays, et renforce l’intégration régionale au sein de la CEDEAO,
En interne, la réalisation de ce projet permettra entre autre de:
– assurer le développement du réseau routier national,
– favoriser les conditions d’écoulement des produits d’une zone à forte production de cultures vivrières (igname, banane plantain…) et d’exportations (café, cacao, hévéa, palmier à huile…), vers les pôles urbains du sud et notamment vers le port d’Abidjan.
– créer les conditions d’éradication de la fuite illicite des produits d’exportations (cacao, café…) directement vers le Ghana.
– Améliorer le capital du réseau routier du pays et participer notablement à son essor économique et social
– Contribuer au renforcement de la compétitivité de l’économie ; ivoirienne et faciliter son insertion dans l’économie régionale et mondiale ;
– Sauvegarder le patrimoine routier ivoirien ;
– Rendre à nouveau cette voie praticable ;

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here