Bilan commercial du Gouvernement: La Côte d’Ivoire fait un excédent de plus de 90%

0
29

Après 8 mois en 2019, la balance commerciale de la Côte d’Ivoire est au mieux. Selon un rapport du ministère de l’économie, le pays de l’Afrique de l’ouest a réalisé jusqu’à fin août 2019, un excédent commercial hors biens exceptionnels de 724,3 milliards de francs CFA. En comparaison avec le résultat de 379 milliards réalisé en août 2018, c’est une hausse de 90% qui a été enregistrée.

Le document évoque ce solde commercial hors biens exceptionnels excédentaire de 724,3 milliards, qui a presque doublé avec exactement 91,1%, comparativement à l’excédent réalisé à fin août 2018 en ces thèmes : « Au terme des huit premiers mois de l’année 2019, les échanges extérieurs de marchandises hors biens exceptionnels ont été marqués par une hausse en valeur des exportations et des importations respectivement de 11,2% et 3,6 % »

Fournissant plus de détails, le document révèle que : «  Les exportations, estimées à 4.994,4 milliards, ont enregistré une augmentation en valeur des ventes de produits miniers,  plus 40,2%. Ceux issus des secteurs agriculture, élevage et pêche ont donné +11,5% » et les produits manufacturés, +17,5% ».

Pour ce qui est des fèves de cacao de fèves, dont le pays est le premier producteur mondial, ce sont plus de 980.000 tonnes qui ont été exportées, pour un revenu de 1.254,4 milliards jusqu’à la du mois d’août 2019. Ce pourcentage représente près de 25% de la valeur des exportations de la Côte d’Ivoire.

Le document rapporte que les importations avec 4.167,5 milliards a enregistré une hausse qui a été soutenue par les achats de biens de consommation qui de plus de 5,4%, en dépit du recul des achats en valeur de biens d’équipements qui est -15,3%.  

Il ressort que les importations de consommation ont profité des produits alimentaires, avec plus de 7% et des autres biens de consommation, plus de 4%.

Toujours dans le développement des détails, on que les achats en valeur de poisson frais, représente plus de 7,3%. Blé tendre plus de 12,9%, les produits laitiers, plus de 16,4% et les produits pétroliers, plus de 10,3%. Par contre, il ressort que les importations par exportations donnent un taux de couverture de 117,4%.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here