Filière de l’anacarde: La Côte d’Ivoire Premier producteur Africain de noix de cajou

0
24

La politique agricole pratiquée par le Gouvernement de Côte d’Ivoire lui vaut les premières loges dans plusieurs filières, tant en Afrique que dans le monde. Selon le ministère de l’agriculture, le pays occupe la première place en matière de production de la noix de cajou.

L’information a été donnée hier par Mme Aman Koko, qui a représenté du ministère ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, le vendredi 22 novembre, ç une séminaire organisé sur la promotion de la chaîne des valeurs de l’anacarde.    

Saluant cette belle initiative et fait le bilan tant en Côte d’Ivoire qu’en Afrique : « Au regard de l’importance de la filière cajou en Afrique en général et particulièrement en Côte d’Ivoire, qui avec 500.000 paysans, occupe le premier rang des pays producteurs de noix brutes avec un volume de 760 000 Tonnes commercialisées en 2018 quand l’Afrique au cours de la même année, produisait plus de 1,7 million de tonnes de noix de cajou brutes. Sur le continent, le volume de transformation est d’environ 10% et  plus de 1,5 million de petits producteurs vivent de cette culture ».

Cette formation sur la Promotion de la chaine des valeurs de l’anacarde était donne à l’endroit de 90 maîtres-formateurs ainsi que les personnes ressources, les facilitateurs et même les interprètes

A l’initiative de la structure Allemande GIZ-ComCashew, et avec pour objectif d’accroître les connaissances des participants et de promouvoir la transparence dans le secteur du cajou, la formation a porté, sur les bonnes pratiques agricoles, de fabrication et la sécurité alimentaire, sur le service de développement des affaires des entreprises, et sur l’accès au financement et le développement de plan d’affaires.

Rita Weidinger, Directrice exécutive de GIZ-ComCashew l’a révélé dans on intervention : « L’importance d’accroître les connaissances, les échanges et la transparence dans la chaîne de valeur de la noix de cajou ne peut être sous-estimée ».

Il faut rappeler l’initiative du cajou compétitif (ComCashew) est un projet de partenariat public-privé de la coopération allemande GIZ dans 12 pays d’Afrique, dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Mali, la Mozambique, le Nigeria, le Sénégal et la Sierra Leone.

Programme des maîtres-formateurs sur la promotion de la chaîne des valeurs de l’anacarde (MTP) vise à disposer de pools d’experts, de faciliter les échanges régionaux qui sont axés sur l’apprentissage et l’innovation.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here