Conseil des ministres: eau potable et assainissement dans plusieurs villes du pays, au rang des priorités

0
15

Le mercredi 08 janvier 2020, un Conseil des Ministres s’est tenu de 10h00 à 13h30, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République, Chef de l’Etat.

Au cours de cette première de l’année 2020, qui avait quatre points à son ordre du jour, le gouvernement a mis l’accent sur le renforcement des actions sociales, au profit des populations.

Ainsi, selon le communiqué lu par le porte-parole du Gouvernement, le ministre Sidi Tiémoko Touré, un décret de ratification d’accord de prêt, a été adopté signé en vue du renforcement de l’alimentation en eau potable dans 12 villes du pays et toutes les localités qui leurs sont rattachées.

« Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’accord de prêt GCL EXIMBANK n° (2019) 13 total n° (684) d’un montant d’un milliard neuf cent soixante-treize millions sept cent onze mille cinq cent trente-trois (1 973 711 533) yuans, soit environ cent soixante-six milliards trois cent soixante-trois millions quatre cent quatre-vingt-cinq mille cent quarante-deux (166 363 485 142) francs CFA, conclu le 13 novembre 2019, entre la Banque d’Export-Import de Chine (EXIMBANK CHINE) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet de renforcement de l’alimentation en eau potable des villes de Bouaflé, Boundiali, Daloa, Divo, Grand-Lahou, Katiola, Mankono, Odienné, Sassandra, Séguéla, Tanda, Touba, ainsi que des localités environnantes ».

Poursuivant la lecture du communiqué, le ministre Sidi Touré a expliqué, le contenu du projet : « Ce projet comprend la construction de stations de traitement d’eaux de surface, la construction de stations de reprise, de réservoirs au sol et de réservoirs surélevés, ainsi que la réalisation de conduites de refoulement et l’extension des réseaux de distribution, en vue de garantir et de pérenniser l’accès à l’eau potable aux populations des douze (12) villes ci-dessus citées ».

Un autre projet concernant l’assainissement dans la ville d’Abidjan et dans onze (11) autres villes secondaires a été l’objet de deux (2), décrets qui ont adoptés par le conseil des ministres.

Ainsi, dit le communiqué : Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Ville, le Ministère de l’Assainissement et de la Salubrité, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, le Conseil a adopté deux (02) décrets :

« Un premier décret portant ratification de l’accord de mandat (étape de préparation et de supervision) n°CIV-1008 d’un montant total de deux millions huit cent dix mille (2 810 000) euros, soit un milliard huit cent quarante-trois millions deux cent trente-neuf mille cent soixante-dix (1 843 239 170) francs CFA, conclu le 18 octobre 2019, entre la Banque Islamique de Développement (BID) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet d’assainissement dans la ville d’Abidjan et dans onze (11) villes secondaires »

« Un deuxième décret portant ratification de l’accord de mandat (étape de mise en œuvre) n°CIV-1008 d’un montant total de quarante millions deux cent cinquante mille (40 250 000) euros, soit vingt-six milliards quatre cent deux millions deux cent soixante-neuf mille deux cent cinquante (26 402 269 250) francs CFA, conclu le 18 octobre 2019, entre la Banque Islamique de Développement (BID) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du projet d’assainissement dans la ville d’Abidjan et dans onze (11) villes secondaires ».

Poursuivant, le communiqué définit qu’il est aussi prévu, grâce à ces différents financements, plusieurs autres réalisations que sont :

La construction d’une usine compacte de digestion méthanique des boues de vidange d’une capacité de 500 m3/j à Abidjan-Sud,

La construction d’une station de traitement de boues de vidange de 500 m3/j à Abidjan-Ouest et à Abidjan-Est,

La construction d’une station de traitement de boues de vidange de 200 m3/j à Bouaké

La construction d’une station de traitement de boues de vidange de 100 m3/j dans plusieurs Chefs-lieux de Région, dont Abengourou, Bondoukou, Daloa, Daoukro, Dimbokro, Gagnoa, Man, Odienné, Séguéla et Soubré.

Toujours selon le communiqué, ces réalisations permettront de protéger durablement les populations contre les maladies hydriques et de préserver l’environnement contre la pollution.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here